MÉLANGES DE PURINS DE PLANTES

J2m Booster (purin d'ortie-consoude-pissenlit)

J2m Entretien complet (purin d'ortie-consoude-prêle-fougère)

J2m Oligo-éléments (purin de consoude-bardane-pissenlit-achillée-reine des prés)

 

DÉCOCTION DE PLANTE

Décoction de prêle

 

PURINS DE PLANTES

Purin d'achillée millefeuille - Purin d'ail

 Purin de bardane - Purin de consoude

Purin de fougère - Purin d'ortie

Purin de pissenlit - Purin de prêle

Purin de reine des prés - Purin de sureau

EXTRAITS FERMENTÉS

CONDITIONNEMENT

Bidons de 15 L - Bidons de 20 L - Fûts de 220 L - Cuves de 1000 L

 

Fabriqué en France

J2M NATURA

15400 COLLANDRES

j2m-natura.fr

BLOG - ACTUALITÉS ET CONSEILS

1 2 3

les mélanges : purin d'ortie et de prêle

27/09/2022

les mélanges : purin d'ortie et de prêle

Le mélange : Purin d'ortie - purin de prêle

Nous détaillons ci-dessous les propriétés du mélange purin d'ortie et purin de prêle (50 % de chaque)

 

Efficacité de ce mélange

Ce mélange permet de lutter en prévention des maladies et des ravageurs. Ses principes actifs sont l'acide formique (ortie) et l'acide nicotinique (prêle). Son action agit sur la croissance des plantes (fer et silice) et renforce leurs défenses immunitaires. Il pourra être utilisé en grande culture, maraîchage, arboriculture, sur les terrains de sport, au jardin et au potager.

 

Utilisation de ce mélange

Il permet de diminuer les doses d'engrais, de combattre de façon préventive les insectes et les maladies.

Il peut être utilisé sur toutes les plantes, mais contenant du purin d'ortie, il faudra éviter de l'utiliser par temps chaud et humide (pour éviter de favoriser les maladies).

 

Fertilisation

Les deux purins améliorent la croissance et la tonicité des plantes (présence d'azote, de fer, de silice), les renforcent contre la plupart des maladies en boostant leurs défenses immunitaires.

 

Dosage du mélange purin d'ortie - purin de prêle

Il est à diluer de 5 à 10 L par hectare dans 50 à 100 L d'eau en pulvérisation foliaire le matin ou en arrosage au sol le soir (attendre 7 à 15 jours entre 2 traitements). Avec un bidon de 20 litres de ce mélange prêle-ortie, vous ferez 200 litres de préparation pour un dosage à 10 %.

 

Composition de ce mélange

50 % d'extrait fermenté Urtica dioica et 50 % d'extrait fermenté Equisetum fluviatile

Contient silice, azote, potasse, phosphore, calcium, magnésium, fer, cobalt, manganèse, soufre, cuivre, des oligo-éléments et des vitamines.

 

Odeur

L'odeur de ce mélange est forte, car les 2 purins sentent déjà très fort séparément. Comme toujours, ce sont plus les déchets de fabrication qui sentent fort, car si le mélange est correctement filtré, son odeur s'atténue.

 

Couleur

Sa couleur est vert foncé.

 

Conservation

Ce mélange se garde bien (1 an, si vous le fabriquez vous-même, 2 à 3 ans, s'il est fabriqué par un professionnel).

 

Règlementation

Ces deux plantes (ortie et prêle) sont agréées en tant que substance de bases en agricultures biologiques au niveau européen.

Homologation en tant que fongicide, insecticide et acaricide (ortie)

Homologation en tant que fongicide (prêle)

Règlement CE BIO 834/2007 du 28 juin 2007
Règlement d'exécution 2017/419 du 9 mars 2017

Préparation Naturelle Peu Préoccupante - PNPP - Biostimulant

 

Ce qu'il faut savoir sur notre production

Notre production est réalisée avec des plantes fraîches récoltées dans le Cantal entre 800 et 1200 m d’altitude et de l'eau de source.

Le PH de notre production est de 4.75 à 5.25 - La conductivité est de 2.5 à 3.5 S/m (siemens par mètre) - Le redox est de -25 mV à +50 mV (millivolt)

 

Insectes et ravageurs

Répulsif contre acariens, pucerons, doryphores, vers de la pomme (carpocapses), de la carotte et du poireau, teigne des crucifères (teigne des choux).

La présence de purin de prêle (dont l'odeur est forte) sera répulsive sur beaucoup d'autres insectes.

 

Maladies

Le mélange purin de prêle et ortie est préventif contre l'oïdium, la tavelure, la rouille, le mildiou, la moniliose, l'alternariose et le botrytis (pourriture grise).

 

Avis

Un mélange classique, préventif contre les maladies et les insectes. Homologué au niveau européen en agriculture biologique, il a toute sa place pour aider les agricultrices et agriculteurs pour le soin des plantes par les plantes. Si vous utilisez aussi de la décoction de prêle (curative), vous aurez des traitements bio, sains et efficaces.

 

Cuve IBC de 1000 litres - purin de prêle et purin d'ortie Fût de 220 litres - purin de prêle et purin d'ortie

 

Fiches produit

Voir la fiche Purin d'ortie - Purin de prêle

 

Boutique de vente

Purin d'ortie (vendu seul) - Purin de prêle (vendu seul)

Nous ne vendons le mélange purin d'ortie et purin de prêle sur notre boutique que pour des quantités minimum de 24 bidons ou 2 fûts de 220 litres.

Rendez-vous sur la boutique dans la catégorie "Lots de purins de plantes".

 

Autres mélanges en vente contenant du purin d'ortie ou du purin de prêle

J2m Booster (40 % d'extrait fermenté d'ortie)

J2m Entretien complet (25 % d'extrait fermenté d'ortie et 25 % d'extrait fermenté de prêle)

 

Lire sur le blog 

Les différents mélanges d'extraits fermentés de plantes

Vous trouverez sur ce Blog, différents articles détaillant l'efficacité et le rôle de certains mélanges de plantes.

Le but étant que vous fassiez vous-mêmes vos extraits fermentés de plantes, ainsi que vos mélanges de purins, pour encore plus d'autonomie sur votre exploitation. À l'heure ou les engrais chimiques sont de plus en plus chers (et consommateurs de CO2), il est important (voir urgent) de se pencher sur l'usage des purins de plantes (réduction d'environ 30 % d'engrais chimiques) et préservation de la biodiversité.

"Le mélange purin ortie-fougère"

Autres articles à lire

"Purin d'ortie concentré" - "Surdosage et sous-dosage des purins de plantes"

 

Autre produit

Décoction de prêle (riche en silice)

 

(1) Source "Mystérieuse Prêle", Bernard Bertrand

 

Crédit photo : J2m Natura

Première publication : 28/09/2022

Dernière mise à jour : 28/12/2023

 

application gratuite pour reconnaître les plantes

17/06/2022

application gratuite pour reconnaître les plantes

SEEK : application gratuite pour reconnaître les plantes

Identification des plantes avec SEEK

Vous débutez peut-être dans ce vaste domaine alternatif au produit chimique, à savoir l'utilisation des purins de plantes. Et vous vous lancez dans votre production de purin d'ortie et autres purins. Pas de difficulté pour identifier l'ortie ou la fougère, mais plus compliqué pour la consoude, la prêle, l'achillée, ou la reine-des-prés.

Nous reviendrons plantes par plantes dans un autre article concernant l'identification de chacune d'entre elles, mais pour aller plus vite et vous permettre de ne pas vous tromper, une application est téléchargeable gratuitement sur smartphone et vous permet d'identifier chaque plante.

 

Elle s'appelle SEEK, elle est à télécharger sur Google Play. Elle a été développée par l'éditeur INATURALIST.

Elle fonctionne plutôt très bien. Ce logiciel utilise la caméra de votre téléphone. Mettez en marche l'application, faites une prise de vue en tournant autour de la plante et le tour est joué !

Nous l'avons essayé sur quelques plantes que nous récoltons, et cela fonctionne très bien.

Pas de réseau mobile ?

Prélevez une plante entière (la partie aérienne suffit) et de retour à la maison faites fonctionner l'application.

Voilà, c'est parfait pour partir en balade avec les enfants !

Première publication : le 15/08/2021

Dernière mise à jour : le 18/04/2022

comment fabriquer un baume à la consoude ?

11/06/2022

comment fabriquer un baume à la consoude ?

Fabrication du baume à la consoude

Pourquoi fabriquer un baume à la consoude ?

La consoude a des propriétés reconnues et utilisées depuis l'antiquité.

Elle provoque la multiplication des cellules, elle aide à cicatriser, elle est adoucissante, elle ramollit et relâche les tissus. Elle est hydratante.

Elle contient également de l'allantoÏne et de la vitamine B12.

Toute la plante contient ces éléments, mais la racine est plus concentrée, c'est pour cela qu'on l'utilise.

 

Utilisation du baume à la consoude

On utilisera la consoude pour ses vertus de cicatrisation, de réparation et pour aider le corps à se régénérer.

Le baume sera donc parfait pour soulager les mains sèches, soigner les écorchures et les crevasses. Mais aussi pour les hématomes, l'eczéma et les petites brûlures. La consoude est utilisée dans l'industrie cosmétique.

 

Plantes et parties de plantes utilisées

Plante utilisée : grande consoude (Symphytum Officinale)
Parties de la plante utilisées : les racines

PS : vous pouvez aussi utiliser la consoude bocking 14 ou une autre consoude.

 

Ingrédients pour la recette du baume à la consoude

50 g de racines de consoude
175 ml d'huile d'olive
20 g de cire d'abeille en copeaux
12 gouttes d'huile essentielle de lavande (ou autre)

 

Préparation du baume à la consoude

Laver et frotter les racines pour enlever la terre et le maximum de peau.
Râper la racine après un petit séchage avec un linge (ça va coller, c'est normal) et mettre les morceaux dans un récipient. 
Faire chauffer cette préparation à feu doux pendant une heure en remuant régulièrement.
Puis verser le tout dans une fine passoire (attention, c'est chaud) pour récupérer l'huile. Jeter les racines.
Mettre à présent l'huile obtenue et la cire dans un récipient et faire chauffer au bain-marie jusqu'à dissolution de la cire.

Bien mélanger (avec un fouet) pour homogénéiser le baume et ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de lavande pour une meilleure conservation.

Verser dans des récipients en verre (propres et secs), bien fermer.

PS : il existe aussi une autre méthode de fabrication (macération à froid pendant 3 semaines).

 

À savoir

La consoude sert aussi à faire des extraits fermentés de plantes.

Purin de consoude

 

Crédit photo : J2m Natura

 

 

Première publication 15/01/2022

Dernière mise à jour 12/06/2022

fiche à remplir par les agriculteurs (trices)

19/02/2022

fiche à remplir par les agriculteurs (trices)

Fiche de renseignement Pnpp et Snub

On fait le point sur la nouvelle évolution règlementaire pour fabriquer et utiliser les PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes) et SNUB (substances naturelles à usage biostimulant) et notamment sur la nouvelle fiche de renseignement à remplir pour toutes celle et ceux qui fabriquent leurs macérations de plantes sur leurs fermes.

Nous, professionnels, nous remplissons notre propre fiche depuis longtemps et c'est normal. Pour une meilleure traçabilité, pour avoir une trace des lots fabriqués, cela semble logique, mais qu'un maraîcher, un céréalier, une horticultrice soit dans l'obligation de remplir du papier pour une substance non-préoccupante, on ne comprend pas.

 

Texte de loi du 14 juin 2021

Depuis le 17 juin 2021 (date de la publication au journal officiel), si vous êtes agricultrices ou agriculteurs et si vous désirez fabriquer votre purin d'ortie sur votre ferme, vous êtes tenues de renseigner la fiche d'enregistrement du produit fabriqué.

Ce document doit être rempli à chaque fabrication, que vous fabriquiez du purin de pissenlit, de la décoction de prêle, une infusion de valériane ou une huile essentielle de romarin.

Les pnpp (préparations naturelles peu préoccupantes) décidément, préoccupent énormément nos instances administratives et politiques !

 

La consultation publique du 15/2/2021 au 8/03/2021

Avant adoption de ce projet d'arrêté, une consultation publique à été faite du 15 février 20211 au 8 mars 2021.

Beaucoup de remarques ont été faites. 331 observations en tout.

 

Voici les observations faites par J2m Natura avant adoption de ce projet :

Observation 317
Il nous semble inutile d'ajouter un délai de 3 jours avant récolte pour consommer des produits traités avec des PNPP, car ces PNPP sont sans danger.
Les PNPP étant sans danger, il nous semble inutile de préciser qu'ils ne peuvent être utilisés par des personnes immunodéprimées ou suivant un traitement immunosuppresseur.
Ce point contredit la notion de "sans danger" des PNPP et sous-entend qu'ils pourraient être toxiques.
L'obligation de renseigner une fiche d'enregistrement produit peut être comprise pour la mise sur le marché, mais ne nous semble pas logique pour un agriculteur fabriquant ses PNPP sur sa ferme.
Cela ressemble plus à du contrôle abusif et des contraintes supplémentaires de façon à gêner l'évolution de cette alternative aux traitements phyto.

 

Les modifications apportées au texte final

Le cahier des charges est dénommé "Cahier des charges relatif aux préparations naturelles peu préoccupantes composées de substances naturelles à usage biostimulant issues de parties consommables de plantes utilisables en alimentation animale ou humaine - CDC plantes consommables".

Voici le lien pour consulter les versions originales : Arrêté du 14 juin 2021 - Extrait de la publication au journal officiel

Après 331 observations faites lors d'une consultation publique, voici seulement ce qui à changé :


1- Matières premières autorisées

Ajout de : "Les plantes ou parties de plantes médicinales inscrites à la pharmacopée et listées à l’article D.4211-11 du code de la santé publique sont consommables au sens du présent arrêté". 

3- Restrictions
c. "L’extraction à l’eau est réalisée avec de l’eau propre telle que définie par le règlement..." remplacé par 
c. "L’extraction à l’eau est réalisée avec de l’eau douce telle que définie par le règlement..."
d. "La fabrication, l’utilisation, l’incorporation et la cession..." remplacé par
d. "La fabrication, l’incorporation, l’utilisation et la cession...".

Donc, rien n'a changé !

Extrait de la fiche d'enregistrement à remplir à chaque fabrication

Voici un extrait des éléments à renseigner pour remplir cette fiche

 

FICHE D’ENREGISTREMENT DE PRODUIT

Produit destiné à une utilisation directe par le préparateur.

Cette fiche décrit les caractéristiques générales du produit.

Elle est mise à jour lors de tout changement d’une caractéristique du produit.

Identification de la préparation.

Nom de la préparation (exemple : purin d’ortie)

Procédé(s) de fabrication (exemple : fermentation)

Matière(s) première(s) utilisée(s) : (Ajouter des lignes si nécessaire)

Plante Partie de plante Origine Etat Quantité frais / sec / congelé

Solvant(s) et volume(s) utilisé(s): Solvant Origine Volume Eau - Éthanol (préciser le pourcentage) - Huile végétale - Autre(s) ingrédient(s) : Ingrédient Origine Volume/Quantité

Description du mode opératoire

 

Ci-dessous le visu de la fiche d'enregistrement.

 

Fiche à remplir PNPP

 

Ci-dessous le lien pour télécharger et imprimer la partie de la fiche à remplir : 

Fiche d'enregistrement Pnpp en pdf

 

Conclusion

Malgré tous les bienfaits des Pnpp et le travail déjà pénible des agriculteurs et agricultrices, il faudrait encore à celles et ceux qui ont le courage de fabriquer eux-mêmes les préparations naturelles ajouter des documents à remplir et à conserver 3 ans.

Il nous semble que cela est abusif.

 

Crédit photo : J2m Natura

Dernière mise à jour : 20/08/2022

tomates : purin de consoude ou d'ortie ?

14/12/2021

tomates : purin de consoude ou d'ortie ?

Quel traitement sain et naturel utiliser pour vos tomates au potager ?

Purin d'ortie sur tomates

Un purin à utiliser si fort risque de mildiou et pour bien démarrer la culture des tomates.

Le purin doit être pulvérisé tous les 15 jours environ, dilué à 5 %.

Évitez de l'utiliser par temps chaud et humide (préférez dans ce cas, la décoction de prêle).

 

Purin de consoude sur tomates

Si vous n'avez aucune maladie ou peu de sensibilité à certaines maladies, c'est sans doute le purin le plus adapté à la culture de la tomate. Il favorise la production de fleurs, donc de tomates et augmente le calibre et la qualité des tomates. Le purin doit être pulvérisé tous les 15 jours environ, dilué à 5 % ou 10 % en pulvérisation foliaire (plus économique) ou au sol (plus coûteux).

 

Purins consoude et ortie sur tomates 

Un mélange qui fonctionne bien, car équilibré entre protection (ortie), coup de fouet lors de la plantation (ortie-consoude) et production de plus de tomates (consoude).

 

Purin de prêle sur tomates

Un bon choix pour reminéraliser les plants de tomates. Le purin doit être pulvérisé tous les 15 jours environ, dilué à 5 % ou 10 %.

 

À savoir

La clé du succès, c'est la régularité. Ce qui marchera le mieux ce sont des traitements réguliers, au moins tous les quinze jours et plus souvent en cas de mauvais temps.

Tous ces traitements sont sans danger pour les êtres humains et animaux, ils peuvent donc être utilisés régulièrement et seront bénéfiques à moyen terme sur toute votre surface de culture (apport d'oligo-éléments et de vitamines au niveau des plantes, mais aussi du sol, car en pulvérisation foliaire, une partie du produit retombe au sol, ce qui permet de le nourrir.).

 

Autre traitement possible

Si vous n'avez pas que des tomates dans votre potager, mais aussi des légumes différents types salades, carottes, radis, vous pouvez utiliser le mélange purin ortie, consoude, prêle, fougère.

 

 

Boutique de vente 

Purin de prêle (vendu seul) - Purin d'ortie (vendu seul)  - Purin de consoude (vendu seul)

 

 

Crédit photo : Axel Mellin-Pixabay

Dernière mise à jour : 20/08/2022

 

quels extraits fermentés ou purins choisir pour les surfaces sportives ?

09/12/2021

quels extraits fermentés ou purins choisir pour les surfaces sportives ?

Surfaces sportives et terrains sportifs

Que ce soit pour un stade de foot, de rugby, un golf ou un terrain municipal et aussi pour une pelouse hybride, nous avons la solution.

Entretenir terrains et surfaces sportives en zéro phyto, oui, c'est possible.

Les produits phytosanitaires d'origine chimique sont déjà interdits pour certaines surfaces sportives et le deviendront pour tous les terrains sportifs à partir de 2025.

Il devient de plus en plus compliqué pour entretenir toutes ces surfaces, alors que pourtant, des solutions naturelles et efficaces existent. 

Alors pourquoi ne pas en profiter pour revenir à des traitements simples et naturels pour vos pelouses : le soin des plantes avec des plantes !

 

Nous vous proposons des purins (ou extraits fermentés) de plantes à pulvériser régulièrement pour embellir et entretenir votre surface sportive. Voici quelques exemples de purins à utiliser et pourquoi nous avons fait ce choix.

Pour plus de renseignements sur chaque purin, vous avez un lien en fin d'article pour chaque produit vendu seul.

 

1. Le purin d'ortie est fortement chargé en azote et en fer. Il stimule les défenses naturelles de la pelouse.

2. Le purin de prêle recharge la pelouse en silice et augmente sa photosynthèse.

3. Le purin de pissenlit améliore l'hydratation de la pelouse. Il apporte du soufre, du magnésium et de la potasse.

4. Le purin de bardane réduit le besoin en eau de la pelouse. Cette plante est utile en cas de chaleur.

5. Le purin d'achillée millefeuille joue un rôle de régulation en cas de sécheresse. Il atténue l'odeur des autres purins, car son odeur de fleurs l'emporte sur les autres produits. Il renforce les préparations naturelles. Il est aussi cicatrisant.

 

Vous pouvez bien sûr utiliser tous ces produits séparément, ou ensemble déjà mélangés dans un bidon.

 

Notre mélange d'extraits fermentés de plantes adapté aux surfaces sportives

Nous vous proposons ci-dessous, pour votre pelouse ou votre green, un mélange de purins prêt à être utilisé.

La proportion de chaque purin est détaillée ci-dessous.

Purin d'ortie (35 %) - purin de prêle (25 %) - purin de bardane (15 %) - purin de pissenlit (15 %) - purin d'achillée millefeuille (10 %)

 

Toutes les plantes sont récoltées à la main à environ 1000 m d'altitude. Toute la production est faite sur place dans le Cantal avec une eau de source de montagne. Ce produit est d'une grande qualité et est utilisable en agriculture biologique. Il peut être utilisé tous les quinze jours en pulvérisation, en arrosage au sol et en goutte-à-goutte dilué entre 5 % et 10 % avec de l'eau.

 

Ce mélange aura une action fongicide, bio-stimulante et réparatrice tout en apportant oligo-éléments et vitamines.

Contactez-nous pour plus de renseignements. Ce produit n'est pas encore en vente sur notre boutique de vente. Il est disponible sur réservation.

 

Poursuivre la lecture

Fiches produits 

Page avec des informations complètes
Page avec des informations complètes
Page avec des informations complètes
Page avec des informations complètes
Page avec des informations complètes

 

Crédit photo : Florent Bertiaux-Pixabay
Dernière mise à jour : 20/05/2024

quels extraits fermentés ou purins choisir pour la vigne ?

30/11/2021

quels extraits fermentés ou purins choisir pour la vigne ?

Les extraits fermentés utilisés pour la vigne

Voici en résumé les extraits fermentés de plantes qui fonctionnent bien avec la vigne.

 

Purin d'ortie et vigne

C'est un grand classique que l'on peut utiliser pour fortifier la vigne tout au long de la saison (dosage 5 L par hectare en pulvérisation foliaire). Le purin d'ortie renforce le système immunitaire des vignes. Son action est aussi fongicide et insectifuge.

Lire la fiche produit Purin d'ortie pour plus de renseignements.

 

Purin de consoude et vigne

Encore un bon choix, car son action améliorera la grosseur et la qualité des grains de raisins (dosage 5 L à 10 L par hectare en pulvérisation foliaire).

Lire la fiche produit Purin de consoude.

 

Mélange purin d'ortie - purin de consoude

A la fois traitement de fond et booster pour la vigne au printemps et tout l'été. Depuis 2022, nous ajoutons 10 % de purin de pissenlit à ce mélange. C'est le mélange que l'on vend le plus pour la vigne. Il est aussi utilisé à l'automne comme traitement de fond.

Lire la fiche produit mélange ortie-consoude-pissenlit.

 

Purin de pissenlit

L'extrait fermenté de pissenlit est aussi un très bon choix (préventif mildiou de la vigne, apport de soufre et de cuivre).

Lire la fiche produit Purin de pissenlit.

 

Purin de bardane

Bon préventif mildiou lui aussi, mais surtout une bonne capacité à aider la vigne pendant un épisode chaud et de sécheresse.

Lire la fiche produit Purin de bardane.

 

Purin de prêle et vigne

Améliore la photosynthèse, contient moins de silice que la décoction de prêle. Répulsif insectes. Fonctionne très bien pour les vignes.

Lire la fiche produit Purin de prêle.

 

Décoction de prêle et vigne

Excellent fongicide en prévention des maladies de la vigne (dosage 5 à 10 L par hectare en pulvérisation foliaire et au sol). Asséchant, contient beaucoup de cristaux de silice jouant un rôle protecteur. Préventif et curatif. La décoction de prêle est en vente sur notre site.

 

Mélange purins de bardane, de consoude, de pissenlit, d'achillée et de reine des prés

Un savant mélange de plantes pour plusieurs actions. Limiter le stress hydrique (bardane-pissenlit), cicatrisation des plaies de taille (achillée, consoude), favoriser la formation de beaux raisins (consoude, pissenlit), apport de cuivre et de soufre naturels (achillée, consoude), réduction du mildiou (bardane, pissenlit), prévention des maladies et anti-inflammatoire (reine des prés).

Lire la fiche produit mélange J2m Oligo-éléments.

 

Cuivre et soufre pour la vigne

Pourquoi pas du cuivre et du soufre naturel justement pour la vigne ? Ne serait-il pas plus simple d'apporter du cuivre et du soufre microdosés et bien plus assimilables par la vigne, car d'origine végétale, tout en apportant également des oligo-éléments et des vitamines lors d'un seul traitement ? Vous retrouverez du cuivre dans le purin de pissenlit et dans le purin d'ail et du soufre dans les purins d'achillée millefeuille, de pissenlit et d'ail.

 

Cicatrisant pour la vigne

Les purins de consoude et d'achillée millefeuille auront un effet cicatrisant sur la vigne (intéressant après la taille ou après un stress comme un coup de gel pour faire repartir dans de bonnes conditions ce qui peut encore être sauvé). Ces deux purins sont présents en mélange dans le mélange J2m Oligo-éléments (mélange de purins de consoude, de bardane, de pissenlit, d'achillée et de reine des prés).

Retrouvez plus d'informations sur ce mélange sur la page produit J2m Oligo-éléments.

 

En résumé

L'ortie apporte de l'azote, la prêle de la silice et la consoude de la potasse et aussi beaucoup d'autres composants comme le fer, calcium, cuivre, zinc, soufre, magnésium, sodium, bore, cobalt, manganèse et vitamines.

La prêle et l'ortie ont une action fongicide qui protège la vigne des maladies.

L'action de la consoude et du pissenlit améliore le calibre et la qualité des grains.

L'ortie seul ou le mélange ortie et consoude donnent un effet "coup de fouet" à la vigne.

Ces traitements sont à faire dès le départ de la végétation et tous les 7 à 10 jours suivant la météo (en dilution à 5 % ou 5 L par hectare).

Pensez à traiter vos vignes quand la température de la terre est au moins à 12 °C (au-dessus de 15 °C si possible), avec un ph de l'eau proche de 5.5 à 6 (en corrigeant avec du vinaigre) et en ajoutant un produit pour fixer la préparation sur la plante (savon noir, argile, petit lait).

Toutes nos macérations de plantes sont réalisées avec des plantes fraîches, ce qui maximise l'efficacité de nos préparations.

Tous nos extraits fermentés peuvent être mélangés avec des engrais liquides, du cuivre et du soufre (dont vous aurez diminué les doses).

Aucune perte du produit lors de la pulvérisation puisque la partie non pulvérisée sur les vignes ira fertiliser votre terre.

Pas d'enregistrement à faire dans un registre phyto.

 

Traitements pour la vigne

Exemples de protocole de traitements pour la vigne

Les traitements préventifs que nous conseillons, s'appuient sur les retours d'expérience de nos client(e)s vigneron(ne)s.
Il est très variable. Certain(e)s vigneron(ne)s sont en agriculture biologique et font un passage par semaine, d'autres en agriculture conventionnelle et ne traitent que tous les 15 jours et certains ne cherchent qu'à appliquer 3 à 4 traitements dans l'année pour apporter oligo-éléments et vitamines de façon à renforcer le système immunitaire des vignes, mais prennent plus de risque, car les traitements sont moins réguliers.

 

Traitement complet pour la vigne

Exemple de traitement numéro 1

Voici un exemple de traitement fait par un de mes clients, viticulteur dans l'Hérault en bio (8 hectares de vignes).
Ce viticulteur nous commande 30 bidons tous les ans pour 8 hectares de vigne (mais il fait aussi quelques purins lui-même).
Il bénéficie d'une belle parcelle déjà en agriculture biologique depuis longtemps.
Il fait son premier traitement de l'année au stade 2-3 feuilles, puis 1 traitement toutes les semaines à 5 L par hectare.
Il utilise les purins d’ortie, de consoude et de prêle. (sa commande est de 14 bidons de prêle, 8 bidons d'ortie et 8 bidons de consoude).
S'il pleut, il refait un traitement.
Vers mi-mai, il passe en dosage 8 L par hectare d'extrait fermentés.
Tous les 5 traitements, il fait un traitement aux huiles essentielles et aussi 150 grammes par hectare de bouillie bordelaise.
En cas d’oïdium, il utilise du soufre mouillable.

 

Exemple de traitement numéro 2

Voici un exemple de traitement fait par une de mes clientes, viticultrice dans le Vaucluse en bio (30 hectares de vignes).
Un traitement est effectué tous les 7 jours ou 10 jours du départ de la végétation jusqu'aux vendanges (en stoppant les traitements environ 15 jours avant vendanges). Le mélange utilisé est le J2m Booster (purin d'ortie 45 % - purin de consoude 45 % - purin de pissenlit 10 %).
Pendant cette période, les dosages sont de 5 L par hectare si la surface foliaire de la vigne est encore faible, à 8 L par hectare quand la surface foliaire est plus développée.
En-dehors de cette période estivale, un traitement est effectué par mois (à condition d'être dans des conditions météos favorables - températures supérieures à 12 °C de la terre - mesuré à 2 ou 3 cm du sol).
Pour cette période, les passages sont fait à 10 L par hectare en pulvérisant la vigne et le sol (toujours avec le mélange ortie-consoude-pissenlit).
Depuis 2023, elle utilise les 2 mélanges J2m Booster et J2m Oligo-éléments en alternance.

 

Traitement minimaliste pour la vigne

Exemple de traitement numéro 3

Ce protocole peut être suivi si vos finances sont faibles.
3 passages du mélange ortie-consoude-pissenlit à 5 L par hectare (1 passage à la sortie des feuilles, puis 2 passages tous les 15 jours ou tous les 21 jours suivant la météo). 1 passage mi-juillet à 8 L par hectare avec du purin d'ortie seul ou avec le mélange ortie-consoude-pissenlit pour donner un coup de fouet. Les passages se font entre 75 L et 125 L de bouillie à l'hectare.

 

Traitement différent pour la vigne

Exemple de traitement numéro 4

Ce protocole est suivi par un viticulteur dans les Pyrénées-Orientales (66).

Il utilise du petit lait à chaque traitement et les produits J2m Oligo-éléments, J2m Maladies, du purin de prêle et du purin de fougère. Il dose les extraits fermentés à 5 litres par hectare additionné de petit lait (de vache) en forte proportion.

Il fait un traitement à la bouillie bordelaise une fois par mois.

Première année d'utilisation de nos produits pour ce viticulteur et "récolte exceptionnelle, très belle qualité de raisin, sa plus belle récolte selon ses dires". Il veut réduire ses doses de cuivre et de soufre l'année prochaine, voire les arrêter.

 

En cas de forte pression d'oïdium, il est intéressant d'utiliser du petit lait de chèvre, du petit lait de vache (ou du lait de vache ou de chèvre si vous ne trouvez pas de petit lait). Le lait fera aussi office de produit fixant les purins de plantes sur la vigne. Le lait de vache est agréé comme substance de base en agriculture biologique. Son dosage recommandé est de 5 litres par hectare environ. En cas de forte pression, vous pouvez le doser à 10 litres par hectare.

 

Bilan année 2023

Le traitement qui est le plus utilisé

Les deux mélanges J2m Booster et J2m Oligo-Éléments sont les plus utilisés à juste titre, bien souvent en alternance et tous les 15 jours.

En dosage, 7 à 10 litres par hectare avec toujours une concentration de 10 % (10 L de purin pour 90 L à 100 L d'eau).

On peut éventuellement utiliser un peu plus le mélange ortie-consoude-pissenlit pour booster en début de saison et logiquement un peu plus le mélange bardane-consoude-pissenlit-achillée-reine des prés pour ses aptitudes à mieux gérer les grosses chaleurs.

 

Fiches produits

Produits vendus seuls

Page produit correspondant
Page produit correspondant 
Page produit correspondant
Page produit correspondant
Page produit correspondant
Page produit correspondant
Page produit correspondant
Page produit correspondant
Page produit correspondant

Produits vendus en mélange

Page produit correspondant

Page produit correspondant

 

Crédit photo : Hans Braxmeier-Pixabay

Première publication : 05/08/2021

Dernière mise à jour : 24/03/2024

traitement contre les doryphores de la pomme de terre

31/10/2021

traitement contre les doryphores de la pomme de terre

Le doryphore

Le Doryphore (Leptinotarsa decemlineata), ou Doryphore de la pomme de terre, est une espèce d'insectes de l'ordre des coléoptères et de la famille des chrysomélidés aux élytres jaunes rayés de noir. Ce phytophage, spécialisé dans les plantes de la famille des Solanaceae, est un ravageur important, tant à l'état adulte qu'à l'état larvaire, des cultures de pommes de terre qu'il peut anéantir en cas de défoliation totale (définition Wikipédia).

 

Les méthodes naturelles pour lutter contre les doryphores de la pomme de terre

Il existe plusieurs méthodes naturelles pour lutter contre le doryphore et sa larve, sans recourir à des insecticides potentiellement nocifs pour l'environnement et pour votre santé, car vous allez sans doute manger les pommes de terre. Voici donc quelques-uns de ces traitements ou méthodes bio.

 

La rotation des cultures

Évitez de planter des pommes de terre dans la même zone du jardin et du potager chaque année. Alternez plutôt avec d'autres types de cultures pour perturber le cycle de vie des doryphores.

 

Pièges à phéromones

Des pièges à phéromones spécifiques aux doryphores peuvent être utilisés pour attirer et piéger ces insectes.

 

Ramasser les doryphores à la main

En cas d'infection et dans l'attente de recevoir la solution miracle commandée sur Internet, retirez à la main les doryphores et leurs larves. Détruisez ensuite les insectes collectés en les écrasant ou en les plongeant dans de l'eau ou en les mettant dans une vieille bouteille d'eau en plastique.

 

Les prédateurs naturels

Encouragez les prédateurs naturels des doryphores tels que les coccinelles, les larves de syrphes et les oiseaux insectivores en aménageant des habitats favorables dans votre jardin.

 

Les macérations de plantes

Vous pouvez également utiliser des solutions à base de plantes comme les purins d'ortie, de fougère ou d'ail, pulvérisés sur les plants de pommes de terre pour repousser les doryphores.

 

Nettoyer le jardin et le potager

Des petits tas de feuilles ou de déchets de-ci de-là permettent l'hivernage des doryphores (les adultes se cachent sous la terre pour hiverner). Un petit nettoyage du jardin et du potager avant l'hiver est toujours utile.

 

Les variétés de pommes de terre résistantes

Il existe quelques variétés de pommes de terre résistantes aux doryphores (par exemple la Russet Burbank). Renseignez-vous auprès de votre fournisseur.

 

Cultures pour repousser le doryphore

Plantez d'autres cultures (menthe, ail, coriandre, basilic, souci) qui repoussent le doryphore.

 

Combiner les méthodes

En combinant ces différentes méthodes, vous pouvez réduire efficacement les populations de doryphores de la pomme de terre de manière écologique et respectueuse de l'environnement.

 

Les macérations de plantes pour lutter contre les doryphores

Comment se débarrasser des doryphores ? Avec du purin d'ortie et du savon noir

Utiliser le purin d'ortie contre les doryphores des pommes de terre est un grand classique. Voici le protocole de traitement pour s'en débarrasser.

Pour lutter contre les doryphores de la pomme de terre (ainsi que les larves), il faudra utiliser du purin d'ortie, dilué avec de l'eau à 5 % pour un effet préventif ou 10 % en cas d'attaque en pulvérisation foliaire tous les 15 jours ou toutes les semaines en cas d'attaque.

Vous pouvez également, en faisant ce traitement, abaisser le ph de l'eau à 6.5 (avec du vinaigre) et ajouter du savon noir (1 % à 2 %).

Le savon noir permet de fixer la préparation sur les feuilles des pommes de terre et d'éloigner un peu plus les doryphores.

 

Autre rôle du purin d'ortie

Le purin d'ortie renforce la résistance des pommes de terre face aux maladies et n'éloigne pas que les doryphores, mais aussi les autres ravageurs. Il favorise la croissance des pommes de terre et accélère le développement de leurs feuilles (présence de fer et d'azote).
Il a un effet préventif sur les maladies comme le mildiou (voir la fiche produit : purin d'ortie pour plus de détail).

 

Dosage du purin d'ortie

Il est à doser à 10 %, dilué avec de l'eau pour un effet préventif contre les maladies et les insectes (en foliaire le soir).

 

Lutter contre les doryphores (les autres traitements bio) - avec de la macération d'ail

Vous pouvez aussi utiliser de la macération d'ail pour les éloigner (même dosage entre 5 % et 10 %, à mélanger avec de l'eau).

Si vous utilisez la macération d'ail, par temps chaud, faîtes attention aux risques de brûlure sur le feuillage lors de la pulvérisation (utilisez-la, de préférence, le soir).

Également, vous pouvez utiliser le purin d'ail (dosage 5 % en préventif et 10 % en cas d'attaque).

 

 

Quelle solution, si vous avez des doryphores et des taupins

Le mélange purin d'ortie et de fougère

Pour un effet préventif contre les doryphores et les taupins, la solution est d'utiliser en alternance le purin d'ortie contre les doryphores en pulvérisation foliaire et la semaine suivante le purin de fougère contre les taupins en arrosage au sol et en pulvérisation foliaire.
Espacez les traitements (pour ne pas fatiguer les pommes de terre) dès que ces ravageurs se sont un peu calmés. 
Lire sur notre Blog le protocole de traitement contre les taupins : "taupin : traitement naturel avec du purin de fougère".
Lisez nos informations sur le purin de fougère en consultant la fiche produit : purin de fougère

 

A savoir

Les bibittes à patate

Le doryphore est appelé bibitte à patates surtout au Québec, car le mot bibitte désigne un insecte ou une bestiole.

La bestiole à patates devient donc, la bibitte à patates. Le terme "chercher la petite bête" devient "chercher la bibitte".

"Va pas me chercher bibitte ou je vais t'envoyer chercher le père Noël en plein été ! "

 

Poursuivre la lecture

Fiches produits

Page avec des informations complètes

Purin d'ortie
Page avec des informations complètes

Purin de fougère

Page avec des informations complètes

Purin d'ail

 

Articles à lire sur le blog

Quel est le protocole de traitement pour lutter contre les taupins ?

Lutter contre les taupins de la pomme de terre

Le rôle des extraits fermentés de plantes en production agricole bio

Maraîchage bio et agriculture biologique

Le mélange extrait fermenté de fougère (50 %) et d'ortie (50 %)

Mélange : purins de fougère et d'ortie

Les traitements, amendements et autres solutions naturelles au jardin

Les solutions naturelles au jardin

 

Crédit photo : Daniel Borker-Pixabay

Première publication : 1/11/2021
Dernière mise à jour : 23/03/2024

utilisation de purins mélangés, ou non mélangés ?

09/10/2021

utilisation de purins mélangés, ou non mélangés ?

Utilisation de purins de plantes mélangés

Il est admis et confirmé sur le terrain que les mélanges de purins ont un effet qui décuple leur action.

Certaines associations de purins sont classiques (ortie-consoude ou ortie-prêle-fougère-consoude), utilisés et validés depuis plusieurs années.

D'autres mélanges plus récents sont encore plus techniques (prêle-consoude-pissenlit-ail-achillée) et répondent précisément à une utilisation spécifique (dans ce cas prévention des maladies), mais peuvent aussi être double (préventif maladies et augmentation du calibre des fruits).

Ces mélanges sont un peu plus chers, car il faut les fabriquer séparément, les stocker, puis les mélanger (la période de récoltes des plantes n'est parfois pas la même et leur durée de fermentation n'étant pas la même non plus).

Certains professionnels préfèrent aussi un mélange qui correspond spécifiquement à leurs cultures (les producteurs de courgettes par exemple utilisent surtout le mélange "J2m Booster" contenant 45 % de purin d'ortie, 45 % de purin de consoude et 10 % de purin de pissenlit).

Le contenant (le bidon de 20 litres) correspond parfois au dosage optimum dans le pulvérisateur pour un seul traitement, ce qui est plus simple.

Les mélanges à plusieurs plantes sont aussi un cocktail de biodiversité que vous utiliserez toute l'année.

 

Utilisation de purins de plantes non mélangés

Certains préfèrent comprendre le rôle de chaque purin et les utilisent donc non mélangés.

En alternant les traitements, la plante ne s'habitue pas au même biostimulant.

Les insectes peuvent également être perturbés par ces changements et préfèrent s'éloigner.

Certains professionnels alternent donc différents purins chaque semaine (un traitement au purin d'ortie, un traitement au purin de prêle puis un traitement au purin de fougère par exemple).

 

Utilisation de purins de plantes mélangés en alternance

On pourra s'inspirer des deux méthodes précédentes et utiliser les mélanges de purins, mais en alternance avec des produits très différents dans le même but, perturber les insectes et ravageurs, booster la production, protection contre les maladies et apport d'oligo-éléments et de vitamines d'origines naturelles.

 

Crédit photo : J2m Natura

Dernière mise à jour : 04/02/2024